Tuesday, February 5, 2013

PG.Wodehouse un célèbre auteur anglais faisait partie des Britanniques arrêtés dans le Nord de la France en 1940

Here is a transcript of a broadcast by the PG.Wodehouse about his and 800 British prisoners' journey from the fortress of Huy in Belgium to Tost in Upper Silesia in 1940; (Fifth Berlin Broadcast [Official transcript made by the German Foreign Office] made after the war:

"I broke off last week with our eight hundred internees setting out for the village of Tost in Upper Silesia. I don't know how well acquainted my listeners are with central European geography, so I will mention that Upper Silesia is right at the end of Germany, and that Tost is right at the end of Upper Silesia - in fact, another yard or two from where we eventually fetched up, and we should have been in Poland.... Read on...

More about PG Wodehouse (wikipedia). 

PG.Wodehouse un britannique résidant du Touquet:
Quand la Seconde Guerre mondiale éclate en 1939 PG Wodehouse reste dans sa villa du Touquet en France, méconnaissant l’ampleur du conflit. En 1940, PG. Wodehouse est arrêté par les Allemands et retenu prisonnier d'abord dans le Fort de Huy en Belgique, puis à Tost en Haute-Silésie, province de l'actuelle Pologne.

PG Wodehouse "life beyond Britain", about his internment at Tost

15 comments:

  1. A BBC program on 25 March will be showing on P.G Wodehouse (link).

    ReplyDelete
  2. Frédéric Turner auteur du livre "les oubliés de 39-45, la rafle des Britanniques"March 24, 2013 at 9:56 AM

    Pierre,
    J'ai lu votre billet sur Wodehouse. Je n'ai rien à dire à ce sujet sauf que je reste sur l'idée des témoignages que j'ai recueillis auprès d'anciens déportés et qui ne sont pas favorables à une réhabilitation de l'individu, loin de là.

    J'ai également regardé les photos de présentation du film qui sera projeté lundi 25 mars à 21 h sur BBC4. Bien sûr, ce n'est qu'un film mais voir l'entrée des Britanniques dans le camp de TOST, tel que présenté, et plutôt risible. D'ailleurs, nos Britanniques y sont rentrés en pleine nuit, ce qui ne semble pas être le cas sur les images que j'ai vues.

    Les bâtiments dans lesquels les Britanniques ont été internés existent toujours. La BBC aurait pu s'en inspirer. En outre, nous pouvons voir une clôture légère du camp alors que l'ensemble était entièrement ceint d'un mur de briques. Cette remarque est d'autant plus vraie au niveau de l'entrée du camp.
    Il faut savoir que nos parents sont arrivés à TOST le 12 septembre et qu'ils étaient vêtus bien plus légèrement que ce que montre l'image de l'entrée des prisonniers arrivant dans le camp. Beaucoup s'étaient plaints de n'avoir que des vêtements d'été, puisqu'arrêtés en juillet 1940 et qu'arrivés à TOST, il faisait déjà froid.

    Ces détails me font penser que ce film sera une parodie de l'internement de nos parents qui sera présentée et probablement une tentative de réhabilitation de Wodehouse comme je l'ai déjà indiqué.

    Il aurait été intéressant de voir ce film si le respect de l'histoire avait été appliqué, ce qui ne semble pas être le cas au vu des images.

    J'avertirai mes 4 amis Britanniques qui ont vécu cette période en les prévenant des surprises qu'ils pourraient découvrir.

    La prochaine que la BBC fait un film sur Wodehouse à TOST, elle ferait bien de contacter les rares anciens prisonniers qui sont toujours en vie.

    J'ai bien envie d'envoyer ce courriel à la BBC, mais cela servira-t-il à quelque chose? Je pense qu'il est beaucoup trop tard pour réagir.
    Amitiés. Frédéric

    ReplyDelete
  3. Well, I have just seen the broadcast and I found it quite entertaining and sympathetic to Wodehouse.

    It suggested that the report clearing him of betraying his country was suppressed to protect the reputation of a man called Macintosh who was released with Wodehouse from Tost, encouraged him o do the broadcasts to the USA and may have been a double agent.

    Interestingly, Mackintosh was viewed with deep suspicion by George Gregson in his Journal and was described as follows:

    > "I don't trust him any longer. Supposedly a professor of comparative theology at the university of Hong Kong, picked up whilst "on holiday" at Boulogne, he seems to have achieved popularity with the lower elements by a liberal use of their vernacular and by being very anti-German in his behaviour. Now, however, he appears to be turning "Yes-man" to the Germans. I may well be mistaken of course: there are many mystery men here and one learns to trust no one and keep ones mouth shut. My mistrust, however, is based on the fact that he was the principal instigator of the decision to let 1,000 odd men have 2 Red Cross parcels each and let another 100 go empty; and that later when I wanted to run an exchange office free for all, so that men could get in touch with each other for exchanges of food and clothing, he adopted the role of an unselfish purist and said that no exchanges ought to be made but that men should give away articles they did not want. Such an altruistic attitude coming after the previous attitude, has aroused my suspicions."

    I have added this quote from George Gregson's Journal to my web page in case viewers of the programme Google the name - like I did - after viewing it.

    See: http://www.holywellhousepublishing.co.uk/George_Gregson.html/

    ReplyDelete
    Replies
    1. Frédéric TurnerMarch 26, 2013 at 8:37 AM

      Bonsoir,
      Je n'ai pas réussi à me connecter sur la box et n'ai pas vu le film. Visiblement BBC 4 est une chaîne TV payante.

      Bill a trouvé l'émission très amusante et sympathique.

      Donc, je ne me suis pas trompé lorsque j'ai dit que cette émission "était probablement faite pour réhabiliter Wodehouse". Il doit y avoir beaucoup de contre-vérités dans ce film. Si quelqu'un peut m'envoyer un DVD de ce film, je pourrais en fdémontrer les incohérences avec les témoignages que j'ai reçus. D'ailleurs, il n'y avait rien d'amusant dans la vie des Britanniques prisonniers au camp de TOST. Ceux qui sont morts dans ce camp et ceux qui en sont sortis, mais qui malheureusement ne sont plus de ce monde doivent se retourner dans leur tombe.

      N'oubliez pas que, comme mon père, nombre de prisonniers qui sont revenus ont fait des cauchemars toute leur vie et jusqu'à leur dernier jour. J'en suis témoin avec ma mère, mes frères et ma soeur. Les tentatives de suicides qu'il y a eu dans ce camp de TOST et dans d'autres étaient probablement dues au côté amusant et sympathique de l'internement par les nazis. Beaucoup de prisonniers ont eu des séquelles physiques mais surtout psychiques, il faut que vous le sachiez.

      Bien sur, Wodehouse, dans son palace de Berlin avec son épouse et ses amis nazis, n'en a pas souffert et ne semble pas avoir eu de séquelles. Dans ce film, a-t-il dit (l'acteur qui joue son rôle) pourquoi il n'est pas revenu en Angleterre après l'armistice du 8 mai 1945 et ce jusqu'à sa mort?

      Pour votre information et comme je l'ai déjà signalé, il y avait deux Mackintosch au camp de TOST. John a été arrêté à LENS et Noël à BOULOGNE-sur-Mer (Pas-de-Calais - F.). Ils ne sont pas parents. Lequel est celui que Wodehouse évoque? Est-ce le même que celui de Arthur GREGSON?

      Cordialement à tous.
      Frédéric TURNER

      Delete
  4. Je peux témoigner aussi que mon oncle Harold Ratcliffe arrêté le 17 juin 1940 à Calais et interné à Tost jusqu'à la libération en mai 1945, a souffert durant des années de cette terrible expérience de vie.

    ReplyDelete
  5. Le film n'est malheureusement pas visionnable en replay en France. J'essaie de l'obtenir par un neveu, le fils de ma soeur Gisèle.

    ReplyDelete
  6. Frédéric Turner auteur du livre "les oubliés de 39-45, la rafle des Britanniques"March 26, 2013 at 4:11 PM

    Bonjour à tous,
    J'espère que nous aurons d'autres réactions par rapport au visionnage de ce film sur Wodehouse. Malheureusement, beaucoup de prisonniers ne voulaient plus parler de ce qu'ils ont vécu lorsqu'ils sont rentrés de captivité. Ils voulaient reprendre leur vie à zéro. Néanmoins, quelques-uns ont laissé des témoignages et même les prisonniers qui parlaient peu, ne savaient pas que la nuit, dans leurs cauchemars, ils en disaient beaucoup plus qu'ils ne le souhaitaient.

    Concernant les MacKintosh, sur la liste page blanche de France Télécom, il n'y en a plus, ni dans le Nord, ni dans le Pas-de-Calais. Par contre, il y en 12 en France. De là à remonter la piste des 2 internés, cela ne me paraît pas évident. En outre, les deux MacKintosh de TOST sont d'âge mûr. L'un est né en 1885, l'autre en 1895. S'il y avait eu un jeune parmi les 2, nous aurions pu dire, à coup sûr, qu'il ne s'agissait pas de lui dans l'histoire de Wodehouse et Arthur GREGSON. Encore faut-il savoir si dans les deux cas, il s'agit du même personnage.

    Je regarderai parmi les documents et témoignages que je possède si un Mackintosh se distingue parmi ses compagnons de captivité. Concernant la photo d'Arthur GREGSON avec Wodehouse, lorsque le journaliste américain est venu le 22 décembre, il y avait de la neige. Celle que l'on m'a prêtée est prise sans neige. Je n'ai pas encore réussi à avoir mon correspondant pour qu'il m'autorise à faire publier cette photo sur le blog.

    Par contre, je possède une autre photo avec Wodehjouse et un Monsieur qui porte la barbe comme Arthur GREGSON et il y a un peu de neige. Est-ce la bonne photo. Peut-être. N'étant pas datée, je ne peux l'affirmer.

    Je vous envoie le portrait du monsieur à la barbe mais surtout pour demander à Anne s'il ne s'agit pas de son père.

    Par contre, il est possible que le journaliste a pris la photo dans la chambre.Dans ce cas, je n'en ai aucune. Toutes les photos du camp de TOST que je possède ou que l'on a bien voulu me prêter sont toutes prises à l'extérieur. Il faut donc retrouver la coupure de presse du journal qui aurait publié cette
    photo de Wodehouse avec Arthur GREGSON.
    Amitiés à tous.
    Frédéric

    ReplyDelete
  7. Ces deux photos sont ici: Merci Frédéric

    1 et 2

    ReplyDelete
  8. Is this the Macintosh who was released with Wodehouse? And if so what happened to him? Link to this story by Bill Forster.

    ReplyDelete
  9. Dear Bill,
    Merci beaucoup pour votre message, malheureusement la traduction n'est pas
    parfaite mais j'ai compris qu'il s'agissait de Noel MacKintosh travaillant pour
    l'IWGC à Boulogne-sur-Mer. J'ignore quel role d'espion il aurait pu jouer même
    avant la guerre mais ce qui est surprenant, c'est que je ne trouve pas son nom
    sur ma liste des personnels que l'IWGC a établi en 1940. Sur cette liste
    d'environ 205 noms beaucoup ont été prisonniers à TOST car il n'ont pas réussi à
    prendre le bateau à Calais contrairement au chef qui, lui, a réussi à embarquer
    vers l'Angleterre. Le comble, c'est que son chauffeur est reparti chez lui à
    Arras après avoir déposé son chef à Calais. Bien entendu, le chauffeur a été
    capturé en juillet 1940 devant ses enfants et interné à TOST comme beaucoup de
    personnel de l'IWGC et de civils britanniques.

    J'ignore ce que le rapport M15 indique mais ce peut-être une piste intéressante
    à suivre et aussi savoir quand Noel MacKintosh fut libéré.
    Cordialement.

    ReplyDelete
  10. Frédéric TurnerMarch 30, 2013 at 7:30 PM

    Bonsoir,
    Vous trouverez ci-dessous, le courriel que j'ai fait parvenir au journaliste SANDERSON de The Times. Si toutefois j'obtiens une réponse, je vous en ferai part. Cordialement.
    Frédéric TURNER


    Hello,
    Je ne parle pas anglais mais je voulais vous informer que je connais encore aujourd'hui 3 Britanniques qui ont été internés avec Wodehouse au camp de TOST (Allemagne).
    Le film du lundi 25 mars 2013 a été réalisé pour réhabiliter la mémoire de Wodehouse, ce qui est pour le moins surprenant.

    En effet, j'ai eu l'occasion d'interviewer plusieurs Britanniques civils du camp de TOST et les appréciations sur Wodehouse étaient : c'est un traitre, un espion. Les plus gentils disent que Wodehouse voulait se rendre intéressant seulement, il ignorait que ses émissions étaient aussi écoutées dans le camp de Tost par ses anciens compagnons de captivité.

    Lorsque la Reine voulut lui remettre la décoration qu'elle lui avait accordée, Wodehouse n'est pas venu en Angleterre. Pourquoi? Il craignait de devoir faire face au comité des anciens prisonniers qui l'attendaient pour lui rappeler son comportement odieux à la radio nazie. Certes, Wodehouse est mort quelques mois
    après avoir obtenu cette décoration.

    Wodehouse a été libéré alors qu'il n'avait pas 60 ans. La Convention de Genève prévoyait de faire libérer les prisonniers lorsqu'ils avaient atteint l'âge de 60 ans. Wodehouse a accepté sa libération sans se soucier des prisonniers beaucoup plus âgés que lui à TOST. En effet, certains avaient plus de 70 ans et
    le plus âgé 72 ans. Bien sûr, ceux-là n'ont pas été libérés.
    J'aurais aimé entrer en contact avec le réalisateur du film pour l'informer de certaines contrevérités dans les images de la bande-annonce du film mais cela semble impossible.
    Sur l'image représentant l'arrivée de Wodehouse au camp de TOST, 4 erreurs sont commises. Pour une seule image, cela fait beaucoup d'erreurs!
    En effet, le camp de TOST (dont les batiments existent toujours) n'était pas entouré de fil barbelés mais d'une enceinte en briques rouges. Les prisonniers sont arrivés de nuit dans ce camp et non de jour. Ils portaient les vêtements qu'ils avaient le jour de leur arrestation en juillet 1940, c'est-à-dire des
    vêtements légers et non des pardessus. Le transfert des Britanniques internés à Huy n'était pas de quelques prisonniers comme on le voit sur la photo mais de 624 internés capturés en Belgique et dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais (France).

    En outre, ce que je ne peux admettre, c'est qu'une plaque à la seule mémoire de Wodehouse a été posée dans la cour de la forteresse de Huy et que l'on évoque pas du tout les 623 Britanniques qui étaient avec lui dans cette lugubre forteresse avant leur transfert à TOST.
    Ces 623 Britanniques n'étaient-ils pas des hommes comme Wodehouse? L'avenir dira qu'ils étaient bien mieux que Wodehouse car il n'ont pas trahi leur pays, l'Angleterre, ni celui de leur lieu d'arrestation, la France ou la Belgique.
    Je suis toujours en contact avec les 3 prisonniers qui ont connu Wodehouse à TOST. Ils habitent toujours à l'endroit où ils ont été capturés pour 2 d'entre eux (environ de Boulogne-sur-Mer et de Calais), quant au 3ème prisonnier, il habite les environs de Lille.
    A tout hasard, je vous informe que j'ai écrit un livre sur les Britanniques internés à TOST, mais qu'il est épuisé. Un second livre sur le même sujet devrait sortir dans les semaines qui viennent. A ce sujet vous pouvez voir sur un moteur de recherche :"Les oubliés de 39-45 - La rafle des Britanniques -
    Frédéric TURNER".

    Sincerely
    Frédéric TURNER

    ReplyDelete
  11. Bill Forster

    17:10 (Il y a 2 heures)

    à jaft.arras, moi, anne, Philip
    Frederick,

    I think you know Jimmy Fox who wrote THE CHILDREN WHO FOUGHT HITLER with Sue Elliott about the War Graves Commission gardeners.

    He gives in the e-mail below some information below about Noel Macintosh (born 1885).

    >> “Noel MACKINTOSH born 30 december 1885 in Southeave son of William and Esthel Hathaway, was arrested by the Nazis on 17 July 1940 at his home on no.12 rue de la Lampe, in Boulogne sur Mer in the Pas de Calais. He was arrested and taken to the LOOS LES LILLE prison and later transferred on 12 September 1940 to Ilag Tost in Upper Silessia.he was detainee number 534."

    He will look through his papers for more information.

    And he has a photograph of Wodehouse at Tost.

    Bill

    Begin forwarded message:

    > From: "James Fox"
    > Date: 29 March 2013 22:00:32 GMT
    > To: "'Bill Forster'"
    > Cc: "'Sue Elliott'"
    > Subject: RE: Noel Macintosh & PG Wodehouse
    >
    > 29 March 2013.
    > Dear Sue,
    > Thank you for sending this article to me as I got various rumours from people who had seen the film and had also previously worked with the Wodehouse biographer and it was purely an amazing thing that I discovered I had a photo of Wodehouse and other detainees at Tost camp. In fact in a later photo taken with the American journalist who came to Tost to interview Wodehouse where he was wearing a certain scarf, it so happened I had Wodehouse in a group photo wearing the same scarf and thus it confirmed it was him.
    > I worked for many years with a Frenchman whose family worked on the War Graves Commission and we exchanged our data, his name is Frederick TURNER who lives near Arras and in the email the other day about the ship with the passenger on which the Kemmel War Graves Gardener was on the same destroyer, I have now found that Noel MacIntosh is mentioned on page 342..
    > “Noel MACKINTOSH born 30 december 1885 in Southeave son of William and Esthel Hathaway, was arrested by the Nazis on 17 July 1940 at his home on no.12 rue de la Lampe, in Boulogne sur Mer in the Pas de Calais. He was arrested and taken to the LOOS LES LILLE prison and later transferred on 12 September 1940 to Ilag Tost in Upper Silessia.he was detainee number 534, there is a female name of L.Malfoy at 12 bis rue Amiral Buix living in Boulogne sur Mer and a Mme Harris of Telscombe Restory at Lewis in England. There is no indication that he was in the Imperial War Graves Commission in N.France as Frederick Turner’s family and uncles were also in the War Graves Commission and he would certainly have counter checked this with original listing of IWGC archives. I shall try and look through my cross referenced listing of detainees and where they appear in camp photos and see if MackIntosh is among them. It is not always clear as to who resided in what building or room. It would mean that MackIntosh would have been 55 years old when arrested in 1940. It does not say when he was “released” from Tost or any listing in War Graves Commission men on the Swedish boats from the Baltic to Liverpool.
    >
    > We know that Sir Fabian Ware sent Christmas parcels and cards to the War Graves staff in detention, including Tost and when it closed down they were then sent to a camp in France, and later sent onwards to the camp on the Baltic coast full of Navy personnel. In the official biography by Robert McCrum on PGWODEHOUSE there is no mention of Noel MacIntosh although I do recall in my research that Wodehouse had remained friendly with an elderly man who was in Tost and was of the War Graves Commission as they sent one another Christmas presents but I never found the man’s later location and would have to look up his name….they were in the same barracks.

    ReplyDelete
  12. Bill,
    Je connais très bien Jimmy FOX qui est un ami depuis de nombreuses années. Nous avons échangé quelque peu nos informations car Jimmy travaillait surtout sur les membres de l'IWGC tandis que moi je travaillais sur l'ensemble des Britanniques prisonniers à TOST. Jimmy FOX est un Monsieur formidable. Ses recherches l'ont amené à faire des découvertes formidables. Il est un ancien journaliste de l'agence Kapa et possède un immense dossier sur les prisonniers qui étaient
    employés par l'IWGC. Il a mis en relation l'an dernier deux hommes qui sont nés au camp de VITTEL en 1944 et, a plusieurs reprises, Jimmy a eu droit aux honneurs des médias (presse et télévision). Mais il reste un Monsieur discret malgré ses énormes connaissances et compétences.

    Les renseignements qu'il vous a communiqués sur MacKintosh sont issus de mon livre et il vous en indique la page (342).
    Mon second livre est parti à l'imprimerie et je devrais recevoir le "Bon à tirer", c'est-à-dire le livre d'essai, dès la semaine prochaine. Il comportera 2323 noms soit 375 de plus que mon premier livre.
    Je remarque que, tout comme moi, Jimmy n'a pas entendu parler de MacKintosh avant ce film sur Wodehouse et avant la lecture du journal d'Arthur GREGSON.
    J'essayerai d'avoir des renseignements auprès de mes amis qui furent internés avec Wodehouse et MacKintosh pour savoir s'ils se rappellent de soupçons d'espionnage le concernant. Mais tout cela est tellement lointain!
    Jimmy a effectivement une photo avec Wodehouse puisqu'il l'a publiée dans son livre que je vous recommande si toutefois il n'est pas épuisé.
    J'ai obtenu cette même photo auprès des enfants de certains prisonniers mais je n'ai toujours pas réussi à contacter quelqu'un qui puisse me donner son accord pour publication sur le blog de Pierre et de Bill.
    Cordialement. Frédéric

    ReplyDelete
  13. Frédéric
    J'ai publié votre commentaire sur le blog. C'est tellement intéressant. Je crois qu'il nous faut agir auprès de la BBC et faire connaître notre point de vue. Un film de fiction édulcorant des évènements aussi dramatiques que ceux de l'internement de milliers d'hommes dans une période horrible issue de la servitude et de l'idéologie nazie, nous ne pouvons pas laisser passer cela sans rien dire, par respect pour nos parents qui ont souffert et dont nous avons connu la souffrance.

    ReplyDelete
  14. About the BBC4 Broadcast of 25 March 2013, "Wodehose in exile" see this open letter to the Director of the BBC: Click.

    ReplyDelete