Thursday, January 31, 2013

Maureen Emerson tells the moving story of Hélène Vagliano

Hélène Vagliano : Née le 3 juillet 1909 à Paris (16e, 75). Fille de Marino Vagliano et de Danaë. Elle est issue d'un milieu privilégié. Lorsque la guerre éclate en septembre 1939, Hélène rejoint les associations caritatives. Avec sa mère, elle rejoint la cantine militaire de la gare de Cannes. La famille Vagliano reste à Cannes malgré la défaite française en juin 1940. Hélène devient l'organisatrice locale de la Maison du prisonnier (aide et soutien aux familles des soldats décédés et des prisonniers de guerre français). En 1943, elle est attachée au service de renseignements du Général de Gaulle, le Bureau central de renseignements et d'action (BCRA) et fait partie du réseau Tartane-Masséna. Son pseudonyme est « veilleuse ». Le 29 juillet 1944 à 11 heures 30, Hélène se trouve au « centre d'entr'aide pour les familles et pour les enfants de prisonniers » situé rue Teissere à Cannes. Elle est arrêtée par cinq agents de la Gestapo, membres de la Légion des volontaires français contre le bolchevisme (LVF), commandés par un officier allemand. Chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume, Médaillée de la Résistance, Croix de Guerre avec palme. Le 15 août dans l’après-midi, à Cannes, les anciens combattants se retrouvent à l'église Russe Saint-Michel Archange, située Boulevard Alexandre III, pour rendre hommage à Hélène Vagliano. Présente sur une plaque commémorative dans l'école Saint-Georges d'Ascot. Il existe une école et une rue Hélène Vagliano à Cannes.... Read...

Histoire d'Hélène Vagliano en français
More on Hélène Vagliano
Les fusillés de l'Ariane 22 July and 15 August 1944